Ebola à Goma : plus de 1 300 personnes potentiellement contaminées vaccinées

Photo. Illustration. Introduction d'un nouveau vaccin expérimental contre le virus Ebola

Alors que le nombre de victimes décédées restent à ce jour à environ deux, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait savoir dimanche que plus de 1 300 personnes potentiellement contaminées par le virus Ebola à Goma ont été vaccinées.

A ce jour, au moins 1 800 personnes sont mortes en un an de l’épidémie toujours en cours d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC).

La riposte lancée par les autorités restent inefficace en raison d’une part de la réticence des populations mais aussi à l’insécurité dans l’Est de la RDC où opèrent plusieurs groupes armés.

A Goma, ville frontalière du Rwanda avec près de 2 millions d’habitants, la crainte est à son plus haut niveau depuis que plusieurs personnes ont contracté la maladie après leur contact avec une mine d’or d’une famille nombreuse dont les membres ont péri.

Mais d’après l’OMS, “Les activités de vaccination en cours ont atteint la majorité (98%) des 1 314 contacts, ainsi que des travailleurs de première ligne ont été vaccinés à ce jour”.

Aucun nouveau cas confirmé n’a été signalé à Goma depuis le dernier rapport de l’OMS, le 2 août dernier précise l’OMS.

Ces résultats sont notamment dû en partie à l’introduction d’un vaccin expérimental contre le virus Ebola, mis au point par Merck, qui s’est révélée être une arme essentielle contre la fièvre hémorragique, en dépit des difficultés d’accéder aux zones rurales en proie à l’insécurité.

Magazine24 & Reuters


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*