L’ONU va enquêter sur un attentat contre la MANUL à Benghazi


Les Nations Unies (Onu) ont annoncé l’ouverture d’une enquête sur un attentat à la voiture piégée qui a tué 3 membres du personnel de la MANUL à Benghazi.

Cette attaque qui a visé le convoi de l’UNSMIL à Benghazi en Libye samedi, a fait trois morts parmi les membres du personnel de la mission de l’ONU ainsi que deux autres victimes, selon le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stephane Dujarric.

L’explosion d’Hawari devant un centre commercial a tué cinq personnes, dont trois membres du personnel de la MANUL – un libyen, un fidjien et un jamaïcain, tandis qu’un quatrième membre du personnel de Trinité-et-Tobago a survécu.

Dans une déclaration, Stéphane Dujarric avait indiqué que le Secrétaire Général de l’ONU avait condamné avec la plus grande fermeté cet attentat et souligné que les auteurs devraient être identifiés et tenus pour responsables.

Cet attentat survenu samedi dernier n’est toujours pas revendiqué d’après M. Dujarric qui précise que outre “l’enquête interne.”, le Conseil de sécurité des Nations Unies, réuni en session d’urgence le 10 août, avait également condamné l’attaque avec la plus grande fermeté.

Pour les Nations Unies, la paix et la stabilité ainsi que la fin de l’aggravation de la crise humanitaire, ne seront possibles que par le biais d’une solution politique et les parties devraient engager le dialogue sans tarder”.

Selon Stephane Dujarric, l’ONU est toujours prête à faciliter ce dialogue.

De son côté, Ghassan Salame, le chef de la MANUL, a fait savoir samedi dernier que l’attaque n’empêchera pas le personnel de la mission de l’ONU de faire son travail: instaurer la paix et la stabilité en Libye.

Magazine24 & libyaobserver


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*