Ebola en RDC : L’Allemagne promet 50 millions d’Euros supplémentaires

Photo. Illustration. Depuis sa résurgence en août 2018, le nombre de malades décédés d'Ebola continue de progresser

Pour soutenir davantage la République démocratique du Congo (RDC) dans la lutte contre le virus Ebola, l’Allemagne annonce la mise à disposition des autorités congolaises de fonds supplémentaires.

La RDCongo fait face depuis plus d’un an à sa deuxième plus grande épidémie d’Ebola qui inquiète l’OMS et les pays alentours.

A ce jour, le cumul des cas est de 2 842, dont 2 748 confirmés et 94 probables.

Pour éviter une épidémie généralisée et une propagation au delà du Congo, l’Allemagne par le biais de son Ministre de la Coopération économique et du développement, Gerd Müller, a annoncé jeudi à Kinshasa une aide supplémentaire de ” 50 millions d’Euros supplémentaires pour secourir l’Est de la RDC touchée par Ebola”.

Le ministre Allemand était en effet l’hôte du président Félix Tshilombo Tshisekedi à Kinshasa.

Cette somme devrait permettre de soutenir les opérations de riposte en cours dans le pays indique la présidence congolaise.

Dans son bulletin sur la situation de l’épidémie daté de mercredi, le ministère de la Santé de la RDCongo a fait savoir qu'”Au total, il y a eu 1 905 décès (1 811 confirmés et 94 probables) et 844 personnes guéries”.

Depuis sa résurgence le 1er août 2018, l’épidémie d’ébola touche principalement la province du Nord-Kivu (Beni, Butembo-Katwa, Goma) et marginalement dans celle de l’Ituri. Deux cas ont été signalés en Ouganda voisin.

A ce jour deux traitements sont utilisés pour lutter contre la fièvre hémorragique à savoir , le mAb114 et le REGN-EB3, qui ont montré leur efficacité d’après le professeur Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur de la lutte contre Ebola en RDC.

Les autorités sanitaires américaines, qui ont co-financé une étude sur le traitement d’Ebola ont indiqué lundi que ces deux médicaments ont augmenté significativement le taux de survie de patients dans le cadre d’un essai clinique en RDC, qui a doublé.

D’après les experts, parmi les quelque 500 personnes dont les données ont été analysées (sur un total de 681 participants), la mortalité est tombée à 29% avec le REGN-EB3 et à 34% avec le mAb114. Tandis que pour les personnes ne prenant aucun traitement, le taux de mortalité est compris entre 60 et 67%.

Magazine24, Présidence RDC & Jeune Afrique


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*