Migration : des migrants tentent de rejoindre l’île de Lampedusa à la nage


Bloqués depuis 19 jours à bord du navire humanitaire espagnol Open Arms, de plus en plus de migrants quittent le navire et tentent de rejoindre la rive par la nage.

Plusieurs migrants coincés à bord du navire humanitaire espagnol Open Arms ont décidé d’affronter la mer pour rejoindre les côtes italiennes par la nage estimant que les conditions se détérioraient à mesure que les jours passent du fait du refus de l’Italie d’ouvrir ses ports.

Photo. Illustration. Des migrants installés sur le pont du navire Open Arms devant l’île de Lampedusa, dans le sud de l’Italie.

Les responsables de l’Open Arms décrivent une situation “incontrôlable” et “désespérée”, après 19 jours en haute mer.

Une réaction qui intervient après qu’un migrant ayant quitté le navire tentant de gagner la rive à pu être secouru par les garde-côtes italiens.  Neuf autres se sont également jetés à la mer avec des gilets de sauvetage orange.

Selon la chaîne publique espagnole TVE, le premier migrant qui a refusé de retourner sur le navire, à finalement été amené sur l’île italienne de Lampedusa, poussant les neuf autres à se jeter dans la mer.

D’après l’équipage de l’Open Arms, les garde-côtes italiens ont pu secourir ces derniers.

Une vidéo en direct a montré des personnes portant des gilets de sauvetage flottant dans la mer, certaines en groupes, certaines individuellement, avec un navire de la garde côtière à proximité et des canots pneumatiques en caoutchouc essayant de les atteindre.

La porte-parole de l’ONG, Laura Lanuza, a déclaré aux membres de l’équipage d’Open Arms que «ceux qui restent à bord menacent aussi de sauter».

Le capitaine de Open Arms avait auparavant informé les autorités italiennes que les 17 membres d’équipage ne pouvaient plus contrôler la situation à bord.

Magazine24 & APNews


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*