Italie: l’Open Arms arraisonné et les migrants débarqués


Un procureur italien a ordonné mardi, la saisie du navire humanitaire espagnol Open Arms et l’évacuation des migrants à bord après que ceux-ci ont tenté de rejoindre l’île de Lampedusa par la nage.

Cette décision de justice met fin à 19 jours d’attente des migrants à bord du navire humanitaire resté au large des côtes italiennes après que les autorités italiennes ont refusé d’autoriser le navire de sauvetage d’accoster.

La décision du procureur sicilien Luigi Patronaggio intervient quelques heures après que des migrants vêtus de gilets de sauvetage ont plongé dans la mer dans l’espoir de rejoindre l’île de Lampedusa.

Plus de 80 migrants secourus au large de la Libye étaient toujours à bord du navire humanitaire avant sa saisie par les autorités italiennes.

Dans un communiqué, le gouvernement a fait savoir qu'”Après avoir analysé toutes les options, c’est la plus adéquate et celle qui permettrait de résoudre d’ici cette semaine l’urgence humanitaire à bord de Open Arms”.

Dans un tweet, le fondateur de l’ONG espagnole, Oscar Camps a indiqué que “La saisie temporaire du navire de sauvetage par le procureur est un coût que Open Arms assume pour garantir que les personnes à bord puissent être assistées”.

«Nous estimons indispensable de donner la priorité à leur santé et à leur sécurité dans cette urgence humanitaire», a écrit, Oscar Camps.

Outre le navire humanitaire Open Arms, le navire de la Marine espagnol, l’Audaz, devrait atteindre l’île italienne de Lampedusa vendredi.

Selon Emilio Damiá Marqués, son commandant, le navire transporte 62 personnes, dont un médecin.

Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*