Trump invite Paris et Berlin à rapatrier leurs ressortissants jihadistes

Photo. Illustration. Le Président Américain, Donald Trump

Connu pour ses rhétoriques habituels et parfois sarcastique, le président Américain, Donald Trump a invité mercredi la France, l’Allemagne et d’autres pays à rapatrier leurs ressortissants ayant combattu pour le compte du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak.

Le locataire de la Maison Blanche va-t-il une nouvelle fois s’attirer les foudres de ses alliés Européens notamment Français et Allemagne? Sa rhétorique concernant les combattants jihadistes de ces deux pays devrait faire parler de lui dans plusieurs colonnes du vieux continent.

En effet, mercredi, Donald Trump s’est violemment pris à ses alliés Français, Allemands et autres invitant les autorités de Paris et de Berlin à faire rapatrier leurs ressortissants ayant combattu aux côtés des jihadistes de l’organisation de l’état islamique en Syrie et en Irak.

Sinon, les États-Unis “n’auront d’autre choix que de les relâcher dans les pays d’où ils sont venus”, a mis en garde le président Américain précisant que les Etats-Unis et leurs alliés détenaient des “milliers” de combattants de l’État islamique qui a perdu son dernier bastion en Syrie.

Selon Donald Trump, les États-Unis ne maintiendront pas indéfiniment ces insurgés à la prison de Guantanamo Bay, à Cuba, “pendant 50 ans et à en payer prix”.

Peu après son arrivé aux affaires, le locataire de la Maison Blanche a signé un décret ordonnant le maintien du centre de détention de Guantanamo que le président Barack Obama a tenté d’obtenir la fermeture durant ses deux mandats. Aucun nouveau détenu n’a été envoyé dans ce centre pénitentiaire, où les États-Unis détiennent toujours 40 hommes.

Début août, l’Ambassadeur James Jeffrey, représentant le Département d’Etat auprès de la coalition internationale qui lutte contre les jihadistes de l’Etats islamique, a annoncé qu’environ 2 500 combattants étaient détenus par les États-Unis et que Washington souhaite qu’ils soient récupérés par leurs pays d’origine en Europe.

Magazine24 & APNews


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*