Afrique : Près de 2 millions d’enfants privés d’éducation à cause de la violence


Dans un rapport intitulé “SOS Enfants”, l’agence des Nations Unies pour les droits de l’enfant (unicef) revient sur la situation des dizaines de milliers d’enfants restés à la maison en Afrique de l’Ouest et du Centrale.

Dans son rapport, l’Unicef fait savoir qu’en juin 2019, environ 1,91 million d’enfants étaient privés d’éducation en raison de la violence et de l’insécurité au sein et aux abords des écoles.

Cela se passe au Burkina Faso, au Cameroun, au Mali, au Niger, au Nigéria, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Tchad, d’après l’Unicef.

L’agence onusienne et ses partenaires appellent les gouvernements, les forces armées, les autres parties aux conflits et la communauté internationale à prendre des mesures concertées pour faire cesser les attaques et les menaces contre les écoles.

L’Unicef invite également ces derniers à appuyer un apprentissage de qualité pour chaque enfant dans la région.

Dans son rapport, l’Unicef fait aussi savoir que depuis 2017, le nombre d’écoles fermées en Afrique de l’Ouest et centrale a triplé.

En juin 2019, 9 272 écoles étaient fermées ou n’étaient plus opérationnelles en Afrique de l’Ouest et du Centre toujours en raison de l’insécurité, note l’Unicef.

Au Cameroun par exemple, l’insécurité qui se répand dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays a forcé plus de 4 400 écoles à fermer dans ces zones. Plus de 2 000 écoles sont fermées au Burkina Faso, et plus de 900 le sont au Mali, à cause de l’intensification de la violence dans ces deux pays.

Magazine24 & Unicef


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*