Tunisie: arrestation d’un candidat à la présidentielle


Le parti tunisien Qalb Tounes annonce l’arrestation de son candidat à la présidentielle anticipée du 15 septembre 2019, l’homme d’affaires, Nabil Karoui.

L’homme d’affaires Nabil Karoui, arrêté vendredi dans le nord-ouest du pays, est accusé d’évasion fiscale et blanchiment d’argent.

Il avait déjà été, il y a un mois et demi inculpé pour blanchiment d’argent.
 
Un peu plus tôt dans la journée, sa chaîne de télévision Nessma TV, l’une des principales du pays, avait été interdite de couvrir la campagne électorale par les instances chargées du contrôle de l’audiovisuel et des élections.

Toujours dans la journée, la radio privée Mosaïque FM qui cite une source judiciaire indiquait qu’un mandat de dépôt a été émis à l’encontre de Nabil Karoui et de son frère Ghazi pour “blanchiment d’argent”.

Les deux hommes sont visés par une instruction judiciaire du pôle financier depuis 2017, après le dépôt par l’ONG anti-corruption I-Watch d’un dossier l’accusant de fraude fiscale.
  
Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*