Egypte : la démission du président Al Sisi exigée


Les Egyptiens ont manifesté pour la deuxième nuit consécutive contre le président, Abdel Fattah Al Sisi don’t ils exigent la démission.

Ce mouvement fait suite à l’appel lancé par un homme d’affaires Egyptien.

Mohamed Ali accuse le président Abdel Fattah Al Sisi de gaspiller des millions en construisant des résidences et hôtels de luxe alors que des millions d’Egyptiens vivent dans la pauvreté.

Environ deux cents manifestants sont descendus dans les rues de la ville de Suez pour exiger sa démission.

La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires. Elle a également interpellé des dizaines de personnes.

Suez est l’une des nombreuses villes où des manifestations ont eu lieu vendredi soir comme à Alexandrie, Damiette et la capitale, Le Caire, où la sécurité a été renforcée samedi.

Vendredi soir, au moins soixante-quatorze personnes ont été interpellées par les forces de sécurité sur la place Tahrir au Caire, centre de la révolution de 2011 qui a chassé du pouvoir l’ex président Hosni Moubarak.

A la suite des arrestations, l’ong Human Rights Watch a appelé à la libération des personnes détenues et à éviter que les atrocités du passé ne se reproduisent.

La communauté internationale a demandé aux autorités égyptiennes de préserver le droit de manifester, qui, selon les ong a été sévèrement restreint depuis l’arrivée aux affaires du président Sisi.

Cette restriction du droit de manifester est ponctuée disent-elles par l’arrestation des milliers de personnes.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*