Russie : la consommation d’alcool a chuté de 43%


Depuis 2003, la consommation d’alcool à chuté de 43% augmentant parallèlement le niveau de vie dans le pays.

Ces conclusions viennent de l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui rappelle que l’alcool a fortement contribué à la hausse des décès dans les années 1990 et à la crise démographique qui a suivi la chute de l’Union soviétique.

Selon les auteurs du rapport, la baisse de la consommation de l’alcool à permis d’améliorer l’espérance de vie, pour s’établir en 2018 à 78 ans pour les femmes et 68 ans pour les hommes.

Dans les années 1990, l’espérance de vie des hommes n’était que de 57 ans à cause d’une consommation excessive d’alcool qui a explosé après la chute de l’URSS en 1991, et n’a cessé d’augmenter jusqu’au début des années 2000.

Il faut préciser que sous Vladimir Poutine, la Russie a peu à peu introduit des restrictions, comme l’interdiction des boissons les plus alcoolisées dans les magasins après 23h00 pour inverser la tendance.

Le prix minimum de vente au détail des alcools forts a aussi drastiquement augmenté et la publicité interdite.

Dans la même veine, la Russie a lancé une vaste campagne contre la consommation du tabac, l’interdisant dans les lieux publics, notamment dans de nombreux parcs.

Depuis le 1er octobre il est même interdit de fumer sur son balcon.

Résultat, la consommation de tabac a chuté de plus de 20% entre 2009 et 2016, 30% des Russes étant actuellement fumeurs, selon la dernière Enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (Global Adult Tobacco Survey).

©Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*