Universités ouest-africaines : des cas de harcèlement signalés


La BBC via son service Africa Eye dit avoir des preuves de harcèlement sexuel dans deux grandes universités d’Afrique de l’Ouest.

Selon Africa Eye, l’enquête menée durant un an à l’Université de Lagos et à l’Université du Ghana a permis de découvrir que plusieurs professeurs avaient harcelé plusieurs étudiantes, en violation des règlements intérieurs des universités.

Les résultats de l’enquête font suite à des interview avec des douzaines d’étudiantes et d’anciennes étudiantes des deux universités.

L’équipe d’Africa Eye de la BBC dit avoir également utilisé des femmes journalistes pour avoir des preuves suffisantes. Celles-ci ont été toutes harcelées sexuellement d’après Africa Eye.

L’Université de Lagos dit avoir une tolérance zéro envers les auteurs de harcèlement sexuel a promis révoquer ceux qui sont accablés par des preuves irréfutables.

Lundi après midi, les autorités rectorales ont indiqué qu’elles avaient suspendu indéfiniment un enseignant après ces révélations.

A l’inverse, l’Université du Ghana a promis mener sa propre.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*