RDC : des laboratoires de dépistage d’Ebola attendus à Kinshasa

Photo. Illustration. Introduction d'un nouveau vaccin expérimental contre le virus Ebola

La République démocratique du Congo (RDC) qui fait face depuis plus d’un an à une épidémie d’ébola qui a déjà fait plus de 2000 morts s’apprête à recevoir de nouveaux laboratoires mobiles pour faciliter les tests de dépistage de la fièvre hémorragique Ebola.

Ces laboratoires, au nombre de trois et affrétés par les fondations Mérieux et Praesens, seront déployés à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Il s’agit de deux laboratoires-containers “prêts à l’emploi”, un de type P3 et l’autre de type P2, et un laboratoire mobile installé dans un véhicule 4X4, ainsi qu’un container frigorifique.

Ces structures bientôt livrées à la suite d'”une demande officielle de la République démocratique du Congo vont apporter “une sécurité biologique beaucoup plus grande”, et pour venir en appui au seul laboratoire P3 installé à Kinshasa”, a fait savoir devant la presse, le fondateur du groupe pharmaceutique BioMérieux, Alain Mérieux.

Selon le Dr François-Xavier Babin, directeur diagnostic et système au sein de la Fondation Mérieux, ces laboratoires-containers peuvent diagnostiquer “entre 180 et 200 prélèvements par jour” .

En juillet dernier, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré “urgence de santé publique de portée internationale” l’épidémie d’Ebola en RDC.

Lundi, le professeur Muyembe a annoncé l’introduction d’un nouveau vaccin, le Jonson and Jonson, pour prévenir la transmission de la maladie à virus Ebola.

“Ce vaccin contient les antigènes des autres virus. Le premier vaccin ne protège que contre le virus Ebola Zaïre. Il ne peut pas être utilisé au Soudan, où on retrouve souvent Ebola Soudan. Ce vaccin Jonson and Jonson vous protège contre les autres types de virus Ebola.”, a signifié M. Muyembe.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*