Tunisie : Nabil Karoui libre


Le candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karoui arrivé 2e à l’issue du premier tour a été libéré mercredi sur une décision de justice.

La décision a été prise mercredi par la cour de cassation.

Sa libération intervient à quelques jours du second tour de la présidentielle qui doit l’opposer à l’avocat indépendant Kais Saied le 13 octobre qui avait annulé sa campagne pour la 2e manche.

Présenté par ses partisans comme un champion laïc, Nabil Karoui est aussi vu par de nombreux tunisiens comme le défenseur des pauvres mais pour ses adversaires politiques c’est un simple populiste corrompu et ambitieux.

Magmat des médias, il possède Nessma TV, l’une des chaînes d’information les plus regardées de Tunisie.

Précieux soutien du Parti Nida Tounes qui a remporté les élections législatives en 2014, il a ensuite quitté cette formation politique.

Plus tard, il crée une association caritative pour lutter contre la pauvreté, une cause également reprise par Nessma qui diffuse des reportages critiques envers le gouvernement .

Le Parlement a également adopté une loi interdisant les candidats ayant reçu des dons étrangers ou de charité au cours de l’année précédant une élection – ce qui aurait disqualifié Karoui – mais l’ancien président est décédé en juillet avant de promulguer la loi.

©Magazine24 & Reuters


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*