Le Sénégal adopte l’électricité éolienne

Dans la deuxième semaine de décembre, le parc éolien de Taïba Ndiaye dans l’ouest du Sénégal, sera connecté au réseau électrique et distribué dans les ménages.

C’est le premier projet d’énergie éolienne à l’échelle industrielle au Sénégal.

Il est porté par l’entreprise britannique Lekela.

Selon le directeur général de Lekela Senegal, Massaer Cissé « Ce sont cinquante mégawatts qui seront injectés grâce à 16 éoliennes dans le réseau de la Senelec, la compagnie nationale, dans une première phase.

En 2020, 158 mégawatts seront livrés par 46 turbines s’élevant jusqu’à 180 mètres de haut, l’équivalent d’un immeuble de 60 étages, dans cette zone rurale proche de l’Atlantique, précise M. Cissé.

La centrale qui devra « satisfaire un besoin urgent va couvrir en capacité installée 15% de la production nationale », renchérit le directeur général de Lekela Senegal.

Le parc éolien de Taïba Ndiaye s’inscrit dans le cadre Plan Sénégal Emergent (PSE), dans lequel le développement énergétique est un chapitre capital s’étend sur une quarantaine d’hectares.

Il a coûté 340 millions d’euros.

Pour rappel, le PSE vise à transformer l’économie du pays en croissance pour le mettre sur la voie de l’émergence d’ici à 2025.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *