Un vaccin contre la tuberculose : les tests concluant en Afrique

Un vaccin expérimental s’est avéré efficace à 50% pour empêcher l’infection latente de la tuberculose de se transformer en maladie active révèlent les conclusions d’une étude réalisée durant trois ans sur des adultes en Afrique.

La tuberculose est l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde.

En 2016, 10,4 millions de personnes ont contracté cette maladie et 1,7 million en sont mortes (dont 0,4 million ayant aussi le VIH) révèle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui précise par ailleurs que plus de 95% des décès dus à la tuberculose surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Pour l’OMS, mettre un terme à l’épidémie de tuberculose d’ici à 2030 fait partie des cibles pour la santé indiquées dans les objectifs de développement durable adoptés en 2015.

Cet objectif est en passe d’être atteint si l’on s’en tient au rapport fait mardi par des médecins lors d’une conférence en Inde, pays le plus touché par la tuberculose, et publiés par le New England Journal of Medicine.

Ces derniers ont fait état de la mise au point d’un vaccin expériemntal contre la maladie et testé en Afrique avec des résultats encourageants.

Il s’agit notamment du vaccin expérimental de GlaxoSmithKline testé sur près de 3 600 adultes au Kenya, en Afrique du Sud et en Zambie infectés par la tuberculose.

Ce vaccin devrait venir en appui à celui administré uniquement aux jeunes enfants qui leur permet d’éviter en partie les complications graves.

La moitié ont reçu deux doses de vaccin à un mois d’intervalle et les autres ont reçu des injections factices. Treize personnes du groupe vacciné et 26 de l’autre groupe ont développé une tuberculose active.

Les nouveaux résultats montrent que « le vaccin tient le coup » avec le temps et constituent une étape importante dans la recherche d’un outil de prévention recherché depuis 100 ans, a déclaré la docteure Paula Fujiwara, directrice scientifique de l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires. le groupe qui a accueilli la conférence à Hyderabad, en Inde.

D’autres projets sont en cours pour une autre étude définitive, qui prendra encore au moins plusieurs années, a-t-elle déclaré.

Après l’annonce des résultats sur deux ans l’année dernière, l’ Organisation mondiale de la Santé a qualifié le vaccin de percée majeure et a tenu des réunions pour discuter de la manière de poursuivre son développement.

En 2016, environ 2,5 millions de personnes ont contracté la tuberculose en Afrique, soit un quart des nouveaux cas de tuberculose dans le monde souligne l’OMS.

Toujours en 2016, près de 417 000 personnes sont mortes de cette maladie dans la en Afrique (1,7 million dans le monde) soit plus de 25 % des décès dans le monde.

Enfin, sept pays concentrent 64 % des nouveaux cas de tuberculose depuis 2016. Ce sont, l’Inde, l’Indonésie, la Chine, les Philippines, le Pakistan, le Nigeria et l’Afrique du Sud.

Magazine24, OMS & APNews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *