Nigeria : visite du projet de raffinerie de pétrole de Dangote

Lors d’une visite officielle du complexe pétrochimique situé dans la zone de libre-échange de Lekki à Lagos, au Nigéria, le ministre des Ressources pétrolières, Timipre Sylva, a indiqué que le gouvernement fédéral s’engageait à soutenir la finalisation du projet de raffinerie de pétrole de Dangote.

Selon les prévisions la raffinerie Dangote devrait produire environ 650 000 BPJ.

Lors de la visite de la raffinerie en présence de M. Aliko Dangote, PDG du Groupe Dangote Industries Limited, et plusieurs autres invités dont le directeur général de Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Mallam Mele Kyari, M. Sylva a déclaré :  » Il s’agit d’un moment très rassurant pour tous les Nigérians. Il était impossible qu’un projet d’une telle ampleur ne suscite pas l’intérêt du gouvernement. Où que vous soyez dans le monde, si un citoyen investit autant d’argent dans un projet aussi considérable, le gouvernement doit manifester de l’intérêt ».

Et d’ajouter  » Je suis convaincu que le monde entier attend de voir ce projet. Face à sa réussite, les investisseurs internationaux en tiendront compte et se rendront au Nigéria pour y saisir des opportunités d’investissement. ».

Aux dires de Mele Kyari, directeur général de NNPC, » Au cours des cinq prochaines années, Dangote ajoutera 650 000 barils, le gouvernement 445 000 barils, et d’autres compagnies contribueront à augmenter la capacité ».

Lors de son intervention, Aliko Dangote, PDG du Groupe Dangote, a déclaré : « Nous croyons en le Nigéria, et si nous ne prenons pas nous-mêmes les choses en main, personne ne le fera à notre place. ».

De son côté, Devakumar Edwin, directeur exécutif du Groupe pour la stratégie, les projets de capitaux et le développement de portefeuille, a déclaré que l’actif créera un marché de 11 milliards annuels de brut nigérian, pouvant couvrir à 100 pour cent les besoins nationaux, tous produits liquides confondus.

Selon lui,  » La raffinerie de Dangote aura une production suffisante pour disposer d’un léger excédent destiné à l’exportation. Elle sera également en mesure d’envoyer un important volume de diesel et de kérosène sur les marchés internationaux » .

La nouvelle raffinerie a été conçue pour transformer divers types de brut, du brut non sulfureux au brut léger, approvisionnés au niveau local et à l’étranger.

« Dangote projette d’exporter son diesel vers l’Europe et son essence vers l’Amérique latine, l’Afrique occidentale et l’Afrique Centrale » , a ajouté M. Edwin.

©Magazine24 & APO Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *