Corne de l’Afrique : une initiative pour collecter 15 milliards de dollars

Photo. Illustration

Cinq pays de la Corne de l’Afrique, l’Éthiopie, Djibouti, le Kenya, l’Érythrée et la Somalie ont lancé une initiative visant à forger des liens économiques plus étroits, s’appuyant sur l’amélioration du climat politique dans la sous-région.

L’initiative a été officialisée le 18 octobre, en marge des réunions annuelles du Groupe de la Banque mondiale/FMI à Washington DC.

Les pays se sont mis d’accord sur les projets et programmes prioritaires qui constitueront l’initiative avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD), de l’Union européenne (UE) et de la Banque mondiale.

Un forum est prévu l’année prochaine pour rechercher des investisseurs afin de réaliser un ensemble de priorités identifiées par l’ensemble des pays.

Khaled Sherif, vice-président de la BAD chargé du développement régional, qui a participé à la table ronde à Washington, a déclaré : “La position géostratégique de la Corne de l’Afrique par rapport à la mer Rouge, la mer d’Arabie, l’océan Indien et le golfe d’Aden a une importance régionale et internationale importante” .

Et d’ajouter “Ceux-ci peuvent être mis à profit pour stimuler l’intégration, la résilience et ouvrir une nouvelle ère de prospérité, permettant aux pays de récolter des dividendes significatifs des initiatives de paix actuelles.

Les pays de la Corne de l’Afrique ont identifié quatre domaines prioritaires : améliorer la connectivité des infrastructures régionales ; promouvoir l’intégration commerciale et économique ; et renforcer la résilience ; et renforcer le développement du capital humain.

Pour atteindre ces objectifs, 15 milliards de dollars sont nécessaires.

La plupart des pays de la Corne de l’Afrique ont facilement dépassé le taux de croissance moyen du continent en 2018. Le produit intérieur brut de l’Afrique a augmenté d’environ 3,5 % l’an dernier, tandis que l’Éthiopie a atteint 7,7 %, Djibouti 5,6 %, le Kenya 5,9 % et l’Érythrée 4,2 %. La Somalie est l’exception, avec 2,9 %.

L’accord de paix de 2018 entre l’Érythrée et l’Éthiopie, qui a déjà accru le commerce transfrontalier et pourrait faire progresser l’intégration économique, devrait donner un nouvel élan à la région.

©Magazine24 avec la BAD


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*