Franc Cfa : les pays ouest-africains réclament leurs réserves

Le Président béninois, Patrice Talon

Les pays d’Afrique de l’ouest ayant le franc Cfa comme monnaie commune envisagent de déplacer leurs réserves de France pour la BCEAO, la banque centrale régionale.

La demande a été faite par le président Béninois, Patrice Talon estimant que ces réserves doivent être gérées par la BCEAO afin de permettre aux pays d’avoir un meilleur contrôle dans l’optique de les utiliser avec différents partenaires du monde entier.

Aux dires du chef de l’Etat Béninois qui s’exprimait sur la radio française RFI, “Les huit pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine sont “d’accord à l’unanimité” pour mettre fin à un modèle vieux de plusieurs décennies selon lequel ces devises doivent être conservées au Trésor français”.

Le franc CFA, la monnaie commune aux anciennes colonnies françaises d’Afrique (Centre et Ouest) est indexée sur l’euro et sa convertibilité est garantie par la France.

Cette monnaie instaurée après la Seconde Guerre mondiale est au cœur d’un débat selon que plusieurs intellectuels et économistes estiment qu’elle est un moyen de contrôle du colon. En ce sens que le franc Cfa ne permet pas une compétitivité de la région.

Mais ses partisans invoquent le faible taux d’inflation de la région et la stabilité de la monnaie par rapport à d’autres pays africains.

“Je ne peux pas vous donner la date, mais la volonté de tout le monde est déjà là”, a renchérit M. Talon qui a en outre indiqué que “Psychologiquement, concernant la vision de souveraineté et la gestion de votre propre argent, ce n’est pas bon que ce modèle continue.”

La BCEAO gérera les réserves et les distribuera à des partenaires du monde entier, notamment du Japon, de l’Europe, de la Chine et de l’Amérique du Nord, a fait savoir Patrice Talon.

La Côte d’Ivoire, avec une économie d’environ 40 milliards de dollars, est le plus gros utilisateur parmi les utilisateurs du franc CFA en Afrique de l’Ouest. Six autres pays d’Afrique centrale utilisent le même modèle.

©Magazine24 avec Al Jazeera


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*