L’EI revendique des attaques au Mozambique

Le groupe d’État islamique (EI) a revendiqué l’attaque qui a pris pour cible une position de l’armée et des villageois dans le nord du Mozambique en proie depuis près de deux ans à une insurrection islamiste.

Ce sont huit soldats qui ont été tués et des maisons de villageois chrétiens incendiées lors de deux attaques distinctes dimanche.

Dans une déclaration sur l’agence Amaq, le groupe affirme que quatre soldats avaient également été blessés lors de la première attaque qui a pris pour cible le district de Macomia dans la province de Cabo Delgado, où le mouvement islamiste revendique la plupart de ses attaques.

L’organisation islamiste indique également que ses militants ont incendié des maisons de chrétiens civils dans le village d' »Angoungul », toujours dans la province du Cabo Delgado, avant d’être repoussés par l’armée.

Le groupe insurrectionnel qui a qualifié les villageois de « chrétiens infidèles » affirme par ailleurs dans son communiqué publié sur Amaq, que les jihadistes se sont emparés du village après des affrontements avec des soldats qui y étaient stationnés.

Le groupe avait déjà revendiqué des incendies criminels similaires visant des chrétiens en Macomie et ailleurs dans la province de Cabo Delgado.

L’EI qui considère les chrétiens et leurs lieux de culte comme des cibles légitimes a annoncé en avril dernier avoir déployé des militants regroupés au sein de la branche « Province d’Afrique centrale »,et actifs au Mozambique et en République démocratique du Congo (RDC).

L’EI a revendiqué ces dernières attaques via « télégramme », une application de messagerie.

 

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *