Les restes des victimes du crash  d’Ethiopian Airlines enterrés

Les restes de 157 personnes tuées lors du crash en mars dernier du vol ET 302 d’Ethiopian Airlines ont été inhumés sur le site de l’accident jeudi dernier.

L’information a été donnée par des fermiers et des familles des victimes dont certaines se plaignent de ne pas avoir participé ces funérailles.

Nadia Milleron, dont la fille Samya Stumo est décédée dans ce crash, a confié à Reuters qu’un courrier électronique avait été envoyé à certaines familles deux jours avant l’événement.

« Au moment de l’enterrement, j’étais complètement anéanti; J’étais juste content qu’ils le fassent. J’étais fatigué que cela ne soit pas fait », a déclaré Milleron.

Selon Reuters, Ethiopian Airlines n’a pas commenté pourquoi certaines familles n’ont pas été prévenues à l’avance.

Des familles ont demandé à la compagnie aérienne que les restes de leurs proches soient ensevelis dans le cratère causé par le crash du 10 mars.

D’après Mme Milleron, des habitants enterraient samedi des restes exposés par les pluies dans de petits monticules de terre. Elle-même a trouvé un os sur le site lors de sa visite en Éthiopie pour récupérer les restes de sa fille en octobre, ce qu’elle a raconté à la compagnie aérienne dans un courrier électronique.

La puissance de l’impact était tel qu’aucun corps complet n’a pu être récupéré et des tests ADN partiels pratiqués sur ceux-ci avant d’être restitués aux familles en octobre dernier.

Toujours d’après Nadia Milleron, plusieurs familles s’en sont prises à la compagnie Ethiopian Airlines pour ne pas avoir été conviées à la cérémonie d’inhumation.

Boeing qui a conçu l’avion 737 MAX 8, qui s’est écrasé peu de temps après le décollage, est pointé du doigt à la suite des conclusions de l’enquête préliminaire qui a imputé cet accident aérien à la défectuosité du système anti-décrochage appelé « MCAS », également impliqué dans le crash cinq mois plus tôt d’un avion de Lion Air en Indonésie tuant les 189 personnes à bord.

Certaines familles des victimes regroupés au sein des associations espèrent utiliser les fonds promis par Boeing en guise de compensation pour construire un mémorial en mémoire aux disparus.

Le fabricant américain devrait débloquer 100 millions de dollars, dont la moitié sera versée aux familles et le reste sera affecté à des projets dans les communautés locales.

©Magazine24 avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *