13 soldats français tués au Mali


Au moins 13 soldats français engagés dans la lutte contre le terrorisme au Mali ont été tués dans ce pays d’Afrique de l’ouest dans une collision d’hélicoptère.

L’information a été rendue publique mardi par le président français Emmanuel Macron qui a exprimé sa «profonde tristesse» indiquant que les faits avaient eu lieu lundi soir sans plus de détails.

Dans un communiqué, M. Macron a exprimé son soutien à l’armée française et a souligné le “courage des soldats français” face à la menace persistante de l’Islam radical dans la région du Sahel.

Pour sa part, la ministre française de la Défense, Florence Parly, a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Les soldats français sont engagés depuis 2012 au Mali où ils chassés les militants jihadistes qui tentaient d’imposer leurs lois.

Récemment, plus d’une centaine de soldats Maliens ont péri au cours des deux derniers mois, à la suite d’une nouvelle vague d’attaques extrémistes revendiquées par le groupe État islamique.

Avant sa mort cette année, le dirigeant de l’EI, Abu Bakr al-Baghdadi, avait félicité les ” militants” du Mali et du Burkina Faso, pour leur allégeance.

L’opération militaire française Barkhane est l’une des nombreuses tentatives de lutte contre la menace extrémiste croissante.

Elle devrait être appuyée par la force G5 Sahel dont la mise en place est toujours attendue et de la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali (Minusma).

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*