Zimbabwe : les subventions sur les céréales maintenues


Les autorités zimbabwéennes, en tête desquelles sont président, Emmerson Mnangagwa, ont annoncé qu’elles abandonnaient le projet de suppression des subventions sur les céréales.

L’annonce a été faite par par le président Emmerson Mnangagwa pour dit-il protéger les citoyens appauvris par la hausse des prix des denrées alimentaires.

C’est ce qu’a rapporté jeudi le journal pro gouvernemental “Herald”.

“Nous ne pouvons pas supprimer les subventions. Donc, elles sont restaurées pour que le prix du repas soit aussi réduit l’année prochaine, ” a indiqué M. Mnangagwa selon Herald.

Le Zimbabwe traverse sa pire crise économique depuis plus de deux décennies, marquée par une inflation galopante et des pénuries de denrées alimentaires, de carburant, de médicaments et d’électricité.

A cela s’ajoute la sécheresse qui touche toute la région de l’Afrique australe et qui n’épargne pas le pays.

Selon les analystes, la crise économique en cours devrait se contracter de 6,5% cette année alors que le taux de chômage touche environ 90% de la population.

L’agence céréalière du Zimbabwe achète des céréales aux agriculteurs et les commercialise à des prix subventionnés, coûtant des dizaines de millions de dollars au Trésor. Le gouvernement avait prévu de supprimer la subvention dans son budget 2020.

En supprimant les subventions sur les subventions sur les céréales, la décision du gouvernement aurait entraîné une hausse du prix du sac de 10 kg de farine de maïs, l’aliment de base du pays. Il serait passé à 102 dollars zimbabwéens (environ 6,30 dollars US), contre 60 dollars zimbabwéens actuellement.

La semaine dernière, le gouvernement a supprimé les contrôles à l’importation de maïs et de farine de blé afin de prévenir les pénuries alimentaires.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*