Soudan : les autorités démantèlent le parti d’Omar al-Bashir

Les autorités soudanaises de transition ont ordonné jeudi la dissolution du parti de l’ex président, Omar El Bachir ainsi que la confiscation de tous ses biens.

Ces mesures précise t-on étaient des exigences des manifestants lors des protestations qui ont conduit au renversement de l’ancien chef d’Etat qui fait face à la justice depuis sa destitution en avril dernier.

Omar Bashir et son Parti islamiste, le Congrès national (NCP) dirigeaient le pays depuis le 30 juin 1989.

Le conseil souverain au pouvoir dirigé par le Premier ministre Abdallah Hamdok a pris la décision de dissoudre le parti, promulguant une loi intitulée « Démantèlement du régime du 30 juin 1989 ».

« Le Parti du Congrès national est dissout et son récépissé rayé de la liste des partis politiques au Soudan », selon le décret, ajoutant qu’un comité serait formé pour confisquer tous ses biens et avoirs de l’ex président.

La dissolution du parti n’est pas une vengeance contre les anciens dirigeants du pays, a écrit Hamdok sur Twitter qui a par ailleurs précisé qu’elle vise à préserver la dignité du peuple soudanais qui a été écrasée par des personnes malhonnêtes.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *