Le Premier ministre irakien annonce sa démission

Le Premier ministre irakien, Adel Abdul-Mahdi a annoncé vendredi qu’il présentera sa démission au parlement au moment où le pays est proie à une vague de protestations antigouvernementales.

L’annonce du premier ministre, Adel Abdul Mahdi intervient au lendemain de la mort de plus de 40 manifestants, tués par les forces de sécurité durant la répression des manifestations contre les autorités.

L’annonce du chef du gouvernement irakien a suscité l’incertitude pour l’ensemble du gouvernement en ce que la démission de M. Mahdi plongerai le pays dans une éventuelle crise politique.

Ainsi, Adel Abdul Mahdi devrait quitter ses fonctions 13 mois après son entrée en fonction et cela après les appels lancés par le plus haut dignitaire religieux chiite d’Irak.

Au moins quatre manifestants ont été tués les heures ayant suivi l’annonce de la poursuite des violences à Bagdad et dans le sud de l’Irak.

L’annonce de la démission prévue a déclenché des scènes de joie chez plusieurs manifestants antigouvernementaux qui campent depuis près de deux mois sur la place Tahrir à Bagdad.

Des jeunes hommes et des jeunes femmes se sont mis à chanter et à danser sous le crépitement des feux d’artifice à la place Tahrir, épicentre du mouvement de protestation.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *