Corruption au Gabon : la tête du premier ministre exigée

Photo. Illustration. Le Premier Ministre Gabonais, Julien Nkoghe Bekale

Lors d’une conférence de presse le week-end, la centrale syndicale Dynamique unitaire a exigé la démission du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale suite aux arrestations en cours depuis deux semaines à Libreville.

Au Gabon, les faits de corruption à l’origine du transfert à la prison Centrale de Libreville de plusieurs responsables de l’administration refait surface.

Croyant que le dossier était clos et les arrestations bouclées, la circulation sur les réseaux sociaux de listes avec des noms de certains membres de la haute administration que le dossier vient de connaître une nouvelle évolution avec la sortie samedi dernier à Libreville, la capitale gabonaise du président de la centrale syndicale, Dynamique unitaire, Jean Remy Yama.

Ce dernier a exigé samedi dans une déclaration la démission du Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé suite aux révélations de l’opération scorpion qui font ressortir des détournements massifs de fonds publics alors que les fonctionnaires peinent à boucler les fins du mois.

Selon M. Yama, ” L’« Opération Scorpion » met en lumière une vaste opération de braquage de l’Etat gabonais par un groupe d’individus à des fins d’enrichissement illicite, perpétuant ainsi la tradition séculaire de détournements de fonds publics par l’élite politique au pouvoir”.

Pour le président de la Dynamique unitaire ” La gravité du scandale impose une série de questions.

Le Gabon est-il véritablement en situation de crise économique et financière ? A combien s’élèvent les sommes d’argent spoliées à l’Etat ? Quels sont les enjeux et objectifs du déploiement brusque de cette opération judiciaire exceptionnelle aux allures d’une diversion ? Le gouvernement peut-il certifier qu’il est en mesure de recouvrir les sommes d’argent spoliées ? Si oui, à quelle dépense compte-t-il les affecter ?”, s’est interrogé, Jean Remy Yama.

En entendant des réponses à cette série de questions, il a exigé la démission du Premier ministre.

Pour rappel, la DU regroupe une grande partie des agents de l’Etat.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*