Adama Barrow qualifie de “tragédie” la mort de “60 Gambiens dans un naufrage en Mauritanie

Photo. Illustration/Le président Gambien, Adama Barrow promet des sanctions judiciaires contre les trafiquants de personnes après le naufrage qui a coûté la vie à une soixantaine de jeunes gambiens au large de la Mauritanie

Le président gambien, Adama Barrow a qualifié samedi de tragédie, la mort dans le naufrage survenu en milieu de semaine d’une embarcation de migrants candidats à l’immigration irrégulière.

Le président gambien qui s’est exprimé lors d’un discours télévisé a également promis des sanctions conformément à la loi contre les responsables de cette “tragédie nationale”.

Pour M. Adama Barrow “Perdre la vie de 60 jeunes gens en mer est un sujet d’inquiétude pour le gouvernement” annonçant de fait une enquête policière poussée pour faire la lumière sur ce qu’il a qualifié de “grave désastre national”.

Le 27 novembre dernier, une embarcation avec à son bord environ 200 personnes a quitté les côtés Gambiennes à destination de l’Espagne. Mais mercredi, la pirogue a fait naufrage face aux côtes mauritaniennes faisant plusieurs morts dont des Gambiens.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au moins 62 personnes parmi les 200 passagers ont péri dans cette catastrophe, 63 selon une source sécuritaire dont une majorité de Gambiens et 13 Sénégalais.

Cette tragédie n’a pas pour autant persuadé certains car vendredi, 192 Gambiens ont été interceptés en haute mer par les garde-côtes mauritaniens, dans un bateau en partance pour l’Espagne, indique une source de sécurité mauritanienne.

Selon l’AFP, des survivants du naufrage ont quitté samedi la Mauritanie à bord de cars pour la Gambie.

Depuis janvier 2014, environ 25.000 personnes sont mortes en tentant de rejoindre l’Europe pour des raisons économiques ou politiques, d’après l’OIM.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*