Des sportifs Nigerians placés dans camp pour migrants par « erreur »

Photo. Illustration : Les deux jeunes Nigérians étaient venus en Croatie pour une compétition sportive.[Capture d’écran du site Zurnal]

Deux jeunes Nigérians, Eboh Kenneth Chinedu et Abia Uchenna Alexandro, arrivés à Pula en Croatie le 12 novembre dernier pour disputer le championnat du monde interuniversitaire de tennis de table ont été placés par erreur dans un camp de migrants.

Les faits ont été révélés dimanche par la chaîne française CNEWS qui précise que le cours des évènements a changé lorsque les deux jeunes sportifs qui devaient quitter l’Europe le 18 novembre, ont décidé de visiter Zagreb, la capitale de la Croatie, en attendant leur avion.

CNEWS qui cite par ailleurs le site d’informations Zurnal, qui a interrogé les deux hommes, précise les jeunes seront arrêtés là par les policiers, qui les ont envoyés au commissariat.

Malgré les protestations des deux pongistes, qui avaient laissé leur papier d’identité et leur visa à l’hôtel, ils seront conduits au camp pour migrants de Velika Kladusa en Bosnie par les forces de l’ordre croates.

Contacté par le camp, le directeur de la compétition universitaire, à laquelle les deux étudiants ont participé, a confirmé leur présence à Pula indiquant par ailleurs  » ne pas comprendre comment cela a pu arriver » car « la police de Pula était informée de leur présence », a-t-il déclaré au média Zural.

De son côté, le ministre de la sécurité croate confiera à la chaîne qatari Al Jazeera que les deux jeunes Nigerians sont  » victimes d’actes illégaux de la part de la partie croate. D’après ce qu’ils disent, cela paraît évident que les policiers croates les ont déplacés de force et qu’ils doivent être ramenés en Croatie ».

Le ministre de l’Intérieur croate quant à lui a tenté de défendre sa police des accusations de racisme : « Les allégations qui visent à faire croire que la police croate agit et juge sur la base de la couleur de peau est inacceptable et nous les rejetons fermement », a relayé

Au Guardian, le ministère a confirmé que les passeports des Nigérians étaient en règle sans expliquer pourquoi ils ont été emmenés en Bosnie.

La police croate a quand même mis en doute la version des deux Africains, arguant du fait que certaines personnes auraient déjà profité de compétitions sportives pour rester dans le pays ou en Europe.

« Selon les médias bosniaques, Alexandro et Chinedu ont été déplacés à Sarajevo, les autorités travaillant sur une solution immédiate à l’affaire. Cependant, le ministère bosniaque de la sécurité n’a pas confirmé l’information », conclut le Guardian.

©Magazine24 avec CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *