Qatar Airways prend 60% de parts dans le nouvel aéroport international rwandais

Le Rwanda Development Board a annoncé lundi sur son compte twitter que Qatar Airways a accepté de prendre une participation de 60% dans un nouvel aéroport international dont le coût est estimé à 1,3 milliard de dollars.

Selon conseil d’administration à terme, la construction de la nouvelle infrastructure à Bugesera, district situé à 25 kilomètres au sud-est de la capitale, Kigali permettra d’accueillir d’ici à 2032 14 millions de passagers par an.

Dans un premier temps, la première phase de construction permettra d’accueillir 7 millions de passagers.

D’après le ministre rwandais des Infrastructures, Claver Gatete, qui s’est exprimé lors d’une conférence de presse, un appel d’offre a été lancé pour exécuter la première phase des travaux qui durera cinq ans.

Qatar Airways n’a pas souhaité commenter immédiatement ces affirmations.

Les travaux de construction du nouvel aéroport consistent dans un premier temps à modifier ceux réalisés en 2017 pour permettre à la structure d’accueillir environ 4,5 millions de passagers par an.

Il y a quelques années, des représentants du gouvernement et ceux de la division Afrique de l’entreprise portugaise de construction Mota-Engilont s’étaient accordés via un accord pour la construction d’un aéroport international d’un coût de 818 millions de dollars.

A en croire le ministre rwandais des Infrastructures, Qatar Airways devrait aider la compagnie aérienne nationale RwandAir à se développer.

©Magazine24 avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *