L’Égypte appelle à une action collective contre le “terrorisme”

Le Président Abdel Fattah Al Sissi en avril 2017

Le président égyptien a appelé mercredi à une action “décisive” et “collective” contre les pays soutenant le “terrorisme”.

S’adressant aux participants au forum de deux jours sur la paix en Afrique dans la ville méridionale d’Assouan, Abdel-Fattah el-Sissi a aussi déclaré que le développement durable en Afrique est nécessaire, tout comme les efforts pour lutter contre les groupes militants en Égypte et dans la région du Sahel qui s’étendent à travers l’Afrique au sud du désert du Sahara.

Pour le numéro un égyptien “Les groupes terroristes n’auront la capacité de combattre que s’ils reçoivent un soutien financier, militaire et moral”.

Le forum  d’Assouan réuni les dirigeants du Niger, du Tchad, du Nigéria et du Sénégal ainsi que des responsables américains, britanniques et canadiens pour tenter de trouver une réponse face au jihadisme dans la région du Sahel où des militants liés à Al-Qaida et à l’État islamique opèrent.

Pour faire face à eux, le président Al-Sissi a déclaré que l’Egypte pourrait aider à former des forces et à fournir des armes aux pays de la région pour lutter contre les extrémistes.

Mais de son côté, l’Égypte lutte depuis des années contre une insurrection menée par l’État islamique qui s’est intensifiée depuis le renversement par l’armée du président, Muhammad Morsi, en 2013, membre des Frères musulmans.

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a par ailleurs déclaré qu’une «solution politique globale sera trouvée dans les mois à venir» au conflit en Libye, qui est tombé dans le chaos depuis la chute en 2011, de Moammar Kadhafi.

Selon M. Sissi, cette solution mettra fin au ” terrorisme et au trafic des armes vers les pays voisins (de la Libye), y compris l’Égypte”.

©Magazine24 avec APNews


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*