Niger : réunion du Conseil national de sécurité


Le président nigérien Mahamadou Issoufou rentré d’urgence à Niamey à la suite d’une attaque contre des positions de l’armée a convoqué une réunion du Conseil national de sécurité.

Mamadou Issoufou participait à la conférence sur la paix durable, le sécurité et le développment en Afrique en Egypte aux côtés de ses homologues du Sénégal, du Tchad, du Nigéria et de la Mauritanie.

Ce jeudi, le président Issoufou présidera une réunion du Conseil national de sécurité, selon un tweet de la présidence après l’attaque d’Inates qui a fait 71 morts, 12 blessés et plusieurs disparus parmi les soldats nigériens.

C’est la plus meurtrière des attaques militantes depuis le début de l’offensive jihadiste au Niger, en 2015.

Un précédent bilan de source sécuritaire faisait état de plus de 60 morts, précisant que “les terroristes ont pilonné le camp à l’aide d’obus”, et que beaucoup de victimes étaient décédées dans des explosions de dépôts de munitions et de carburant.

Dans le même temps et en accord avec le Chef de l’Etat nigérien, le président français Emmanuel Macron a annoncé le report au “début de l’année 2020” d’un sommet avec les dirigeants des cinq pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie) initialement prévu le 16 décembre.

Ce sommet doit avoir lieu à Pau, ville du sud-ouest de la France où étaient basés la majorité des 13 soldats français décédés le 25 novembre dans un accident d’hélicoptères au Mali.

Inates se situe près de la frontière avec le Mali, au coeur d’une région en proie à la contrebande et aux trafics. La base militaire avait déjà été la cible le 1er juillet d’une attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, dans laquelle 18 soldats nigériens avaient péri.

Mardi, le conseil des ministres nigérien avait prorogé pour une période de trois mois l’état d’urgence décrété depuis 2017 dans plusieurs départements pour lutter contre les attaques jihadistes.

©Magazine24 avec AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*