345 millions d’euros de la BAD pour construire des routes entre le Kenya et la Tanzanie

La Banque africaine de développement (BAD) va débloquer environ 345 millions d’euros pour financer le projet de construction de routes entre le Kenya et la Tanzanie.

Cet apport a été approuvé jeudi par le conseil d’administration de la Banque africaine de développement à Abidjan.

Ainsi la Banque africaine de développement et le Fonds africain de développement financeront à hauteur de 78,5 % sous la forme de prêt la phase I du projet qui concerne la construction des routes Mombasa-Lunga Lunga/Horohoro et Tanga-Pangani-Bagamoyo.

Le reste du projet sera financé à hauteur de 7,7% soit 30 millions d’euros par l’Union européenne (UE).  Le coût total du projet est de 399,7 millions €.

Selon la Banque, la construction de ces routes stimulera l’intégration régionale en réduisant les temps de transit, en facilitant le commerce et la circulation transfrontalière des personnes et en ouvrant l’accès aux attractions touristiques. Le projet reliera également les ports de Dar es Salaam, Tanga et Mombasa, et stimulera l’économie bleue dans les zones côtières.

Cette première phase comprend la construction de 175 km de tronçons routiers : le tronçon routier Mkanga-Pangani de 121 km en Tanzanie et le tronçon routier Mombasa-Kilifi de 54 km au Kenya.

La construction de ces routes s’inscrit dans le cadre de la Stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Est (EA-RISP) de la Banque, des documents de stratégie par pays (DSP) des deux pays et s’aligne sur deux des cinq priorités majeures de la Banque – Intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations africaines.

L’intégration régionale est une priorité pour le Kenya et la Tanzanie. Toutefois, la mauvaise qualité des infrastructures a été une contrainte majeure.

Cette semaine, la Banque a assisté à la signature d’un accord de 440 millions de dollars entre l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le gouvernement du Kenya pour la première phase de construction d’un pont reliant l’île de Mombasa au Likoni, une importante zone portuaire internationale d’Afrique orientale.

Le pont de la Porte de Mombasa sera le plus long pont à haubans d’Afrique, assurant une liaison essentielle au-dessus de l’océan Indien le long du corridor Mombasa – Lunga Lunga/Horohoro et Tanga – Pangani – Bagamoyo phase I, qui vient d’être approuvé.

Le montant total du cofinancement devrait s’élever à plus de 1,2 milliard de dollars.

©Magazine24 avec la BAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *