Conférence mondiale sur les réfugiés à Genève


Une réunion mondiale de trois jours sur la situation des réfugiés dans le monde s’est ouverte lundi à Genève en Suisse.

Quelles réponses à la crise des réfugiés dans le monde ? Cette question est au centre d’une importante rencontre dans la capitale Suisse avec l’objectif de faire évoluer la réponse mondiale aux crises de réfugiés.

Il s’agit du tout premier Forum mondial du genre qui réuni, des chefs d’État et de gouvernement, des responsables d’agences des Nations Unies, des institutions internationales, des organisations de développement, des dirigeants d’entreprises, des représentants de la société civile et d’autres intervenants.

Le Forum sera organisé conjointement par le HCR et la Suisse avec l’appui de l’Allemagne, le Costa Rica, l’Éthiopie, le Pakistan et la Turquie a pour objectif de mettre au point de nouvelles approches et des engagements à long terme de la part de divers acteurs pour venir en aide aux réfugiés et aux communautés dans lesquelles ils vivent.

On estime à plus de 70 millions, le nombre de personnes déracinées par la guerre, le conflit ou la persécution à travers le monde. Plus de 25 millions d’entre elles sont des réfugiés qui ont fui au-delà des frontières internationales et ne peuvent rentrer chez eux.

Pour le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi ” Nous devrons concentrer nos efforts pour la prochaine décennie sur la mise à profit de l’expérience acquise et nous engager concrètement pour aider les réfugiés ainsi que les pays et communautés qui les accueillent”.

“Ce Forum est l’occasion de témoigner de notre engagement collectif envers le Pacte mondial sur les réfugiés et de nous mobiliser autour des Objectifs de développement durable afin que nul ne soit laissé pour compte.”, a insisté M. Grandi.

Le Pacte mondial sur les réfugiés ouvre la voie pour que chacun assume ses responsabilités et joue son rôle.

Les contributions annoncées au Forum devraient être entre autres solutions, couvrir l’assistance financière, technique et matérielle ; la modification des lois et des politiques pour mieux favoriser l’inclusion des réfugiés dans la société ; l’ouverture de places de réinstallation et le rapatriement des réfugiés en toute sécurité.

Les trois jours de débats se concentreront sur les domaines suivants : dispositifs pour le partage des charges et des responsabilités ; éducation ; emplois et moyens d’existence ; énergie et infrastructures ; solutions et capacité de protection.

Le Forum se penchera aussi sur la complémentarité des différentes réponses d’aide humanitaire et de développement.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*