Centrafrique : des travailleurs humanitaires interpellés

Médecins Sans Frontières a suspendu  les activités de son plus grand hôpital à BANGUI, la capitale de la Centrafrique après l’arrestation de quatre employés par les forces de sécurité.

Dans un communiqué, l’Ong fait savoir qu’un employé a été arrêté dans l’hôpital samedi dernier par des hommes de l’Office centrafricain de répression du banditisme (OCRB), « lourdement armés malgré l’interdiction claire d’introduire des armes dans les structures médicales ».

La victime poursuit MSF a ensuite été transféré à la Direction de la surveillance du territoire (DST), tandis que trois autres ont été convoqués à l’OCRB et sont « retenus contre leur gré » depuis mercredi.

Selon le procureur de la République centrafricaine, Eric Didier Tambo contacté par l’AFP, « Une procédure est pendante suite à l’attestation de certains employés de MSF ».

Ni les identités ou la nationalité des prévenus n’ont été communiqués.

L’ONG a simplement signifié qu’elle n’a pas « d’autre choix que de suspendre ses activités à l’hôpital de SICA à Bangui, à l’exception de la prise en charge des urgences vitales », a affirmé Pierre Mendiharat, directeur adjoint des opérations pour MSF.

Pour rappel, l’hôpital dispose d’une capacité d’environ 80 lits et les équipes MSF y travaillent depuis 2017.

D’après l’association,  près de 6.000 patients ont été pris en charge par l’hôpital au premier semestre.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *