Côte d’Ivoire : l’opposition annule son meeting de Port Bouët

Initialement prévu à Yopougon puis délocalisé dans la commune de Port Bouët, le meeting politique convoqué par l’opposition samedi a été annulé pour raison de sécurité.

Sur les antennes Afrique de BBC, Franck Anderson Kouassi, le secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien (FPI) a évoqué plusieurs raisons dont les menaces de destitution du maire de la commune de Port Bouët qui a autorisé la tenue de ce meeting.

Il a aussi fait savoir qu’il y avait des risques que le rassemblement soit infiltré par des individus mal intentionnés.

Mieux,  » La police n’a pas voulu sécuriser les lieux. On a préféré reporter », a indiqué Franck Anderson Kouassi.

Ce meeting était organisé par deux regroupements d’opposition: la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP), lancée par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), et Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), proche du Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo.

Lors de ce rassemblement, les opposants entendaient aborder les thèmes relatifs à la réforme de la Commission électorale indépendante, jugée déséquilibrée par l’opposition, et demander la gratuité pour le renouvellement des cartes d’identité, dont les Ivoiriens ont besoin pour voter.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *