La Turquie prête à accroître son soutien militaire à la Libye

48 heures après la décision de Tripoli de mettre en œuvre l’accord militaire passé avec Ankara, le président Turc, Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que son pays est prêt à intensifier son soutien militaire terrestre, aérienne et maritime si nécessaire en Libye.

L’annonce a été faite dimanche par le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a affirmé que la Turquie étudie les options maritimes, terrestres et aériennes pour un tel soutien.

D’après M. Erdogan, Ankara ne reconsidérera pas le protocole d’accord avec la Libye.

Il a indiqué que l’accord avec la Libye ne va pas à l’encontre du droit international car la Turquie n’a pas l’intention de créer des problèmes ou de violer les droits d’un pays.

« Les partisans de Haftar défendent un seigneur de guerre au lieu du gouvernement reconnu par l’ONU. » Expliqua Erdogan.

Pendant ce temps, le chef du Conseil présidentiel Fayez Al-Sarraj a déclaré à TRT World que son gouvernement avait le droit d’utiliser tous les moyens légitimes pour se défendre et que la signature des protocoles d’accord avec la Turquie s’inscrit dans cette logique.

Fayez El Saraj précise par ailleurs avoir adressé des lettres similaires aux États-Unis, au Royaume-Uni, à l’Italie et à l’Algérie pour activer les accords conjoints comme celui passé avec la Turquie.

Car, fait-il savoir, ces pays ont coopéré avec la Libye dans la lutte contre le groupe Etat islamique dans notamment la libération de Syrte.

Selon le chef du GNA « la Libye ne peut pas être représentés par des particuliers ».

Ce même dimanche, le ministre grecque des Affaires Étrangères, Nikos Dendias s’est rendu à Benghazi où il a rencontré les autorités parallèles mais aussi en Egypte pour évoquer l’accord passé entre le gouvernement turc et celui de Tripoli.

©Magazine24 avec libyaobserver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *