Armement : la Russie, leader mondial selon Poutine « des armes hypersoniques »

Lors d’une réunion avec les plus hauts responsables militaires, le président russe, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie est désormais en tête dans le monde en terme de développement de nouvelle classe d’armes contrairement au passé.

Selon M. Poutine, Moscou a refait son retard d’abord en rattrapant les États-Unis puis en dépassant son principal concurrent.

D’après le président Vladimir Poutine, la Russie avait un avantage considérable dans la conception de nouvelles armes et qu’elle était devenue le seul pays au monde à déployer des armes hypersoniques.

Le leader russe a noté que pendant la guerre froide, l’Union soviétique était derrière les États-Unis dans la conception de la bombe atomique et la construction de bombardiers stratégiques et de missiles balistiques intercontinentaux.

« Pas un seul pays n’a d’armes hypersoniques, encore moins d’armes hypersoniques de portée intercontinentale. », a déclaré le numéro un russe.

Il a déclaré que la première unité équipée du véhicule à glissement hypersonique Avangard devrait entrer en service ce mois précisant par ailleurs que les missiles hypersoniques Kinzhal lancés par air sont déjà entrés en service.

C’est la première fois que le président Poutine a mentionne l’Avangard et le Kinzhal parmi d’autres systèmes d’armes potentiels dans un discours, depuis celui fait sur l’état de la nation en mars 2018.

Aux dires de M. Poutine, l’Avangard a une portée intercontinentale et peut voler dans l’atmosphère à une vitesse 20 fois supérieure à la vitesse du son. Il a aussi indiqué que la capacité de l’arme à changer à la fois sa trajectoire et son altitude en route vers une cible la rend immunisée contre l’interception par l’ennemi.

« C’est une arme d’avenir, capable de pénétrer à la fois les systèmes de défense antimissile existants et potentiels », a déclaré mardi le président russe.

Le Kinzhal, qui est transporté par des avions de chasse MiG-31, est entré en service avec l’armée de l’air russe l’année dernière. Poutine a déclaré que le missile vole 10 fois plus vite que la vitesse du son, a une portée de plus de 2000 kilomètres (1250 miles) et peut transporter une ogive nucléaire ou conventionnelle. L’armée a déclaré qu’elle était capable de toucher à la fois des cibles terrestres et des navires de la marine.

Les États-Unis et d’autres pays ont également travaillé à la conception d’armes hypersoniques, mais elles ne sont pas encore entrées en service.

Le Kremlin a fait de la modernisation militaire sa priorité au vu des tensions avec l’Occident depuis l’annexion par la Russie de la Crimée en Ukraine en 2014.

Pour Vladimir Poutine, le déploiement des forces de l’OTAN près des frontières occidentales de la Russie et le retrait américain plus tôt cette année du traité de 1987 sur les armes nucléaires à portée intermédiaire sont de réelles menaces pour la sécurité du pays.

©Magazine24 avec APNews

1 thought on “Armement : la Russie, leader mondial selon Poutine « des armes hypersoniques »

  1. Et la dernière version de la TSAR BOMBA amorcerait et maintiendrait un trou noir véloce qui engloutira vraisemblablement (en théorie car cette arme est non testable) les USA en 4 min et le monde (avec la lune) en 27min environ, puis le système solaire en 5h (exponentielle et brutale dès absorption des vents solaires puis du soleil lui-même) et enfin grignotera notre galaxie pendant 34h-7846595564h* avant effacement dans sa propre matière noire ou absorbé par son grand frère naturel dans la Voie lactée. Rassurez-vous un trou encore petit et encore sous attraction terrestre peut être stoppé par la création d’un trou équivalent donc pas de panique et joueux noël!
    * notion de temps fortement altérée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *