Botswana : 23 rhinocéros tués depuis octobre

Selon les autorités Botswanaises au moins 23 rhinocéros blancs et huit rhinocéros noirs ont été tués depuis octobre 2018 dans le pays.

Ces pachydermes ont été tués par les braconniers dans le delta de l’Okavango au Botswana, a déclaré le ministère de l’Environnement, de la Conservation des ressources naturelles et du Tourisme.

Dans un communiqué, le ministère fait savoir qu' »Entre avril et octobre 2019, neuf rhinocéros ont été tués. 13 autres rhinocéros ont été braconnés d’octobre à ce jour ».

Malgré le braconnage intense de rhinocéros en Afrique du Sud voisine, qui abrite l’une des plus grandes populations de rhinocéros du monde, seuls six rhinocéros ont été tués pour leurs cornes au Botswana entre 2007 et 2017, a déclaré l’organisation de conversation Save the Rhino sur son site Web.

Le Botswana a bénéficié en 2015  d’assistance visant à endiguer le braconnage des rhinocéros pour leurs cornes.

La même année, l’Afrique du Sud a déplacé une centaine de rhinocéros dans les pays voisins dans le cadre pour lutter contre leur abattage.

Largement considéré comme un refuge sûr pour la faune, le Botswana a une politique anti-braconnage stricte. Le pays a engagé d’immenses ressources pour lutter contre le braconnage, mais les braconniers ont profité de la grande taille du delta de l’Okavango et de son terrain humide difficile.

Le Botswana a déclaré qu’il avait intensifié ses efforts pour lutter contre le braconnage avec des interventions conduisant à la récupération de certaines cornes et armes de chasse.

Une corne de rhinocéros est estimée par les écologistes à plus de 65 000 $ le kg avec une demande croissante, en particulier en Asie, où une nouvelle classe aisée la considère comme un symbole de statut et est utilisée comme médicament.

©Magazine24 avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *