Afrique du Sud: des armes volées dans une base militaire

Au moins douze personnes ont été arrêtées en Afrique du Sud après la disparition, la énième, de plusieurs armes dans une base militaire.

Il s’agit de 19 fusils d’assaut de l’armée sud-africaine qui ont été volés dans une base militaire, près de la capitale Pretoria, rapporte Radio France internationale.

A première vue, ce vol aurait été commis de l’intérieur. Du coup douze soldats, tous de la même unité de combat, stationnée dans la base de Lyttleton Tek, près de Pretoria ont été arrêtés après les faits.

Des vols d’armes sont régulièrement signalés en Afrique du Sud. Ces vols ont déjà touché des commissariats ou bases militaires, et les armes dérobées revendues à des criminels.

Beaucoup d’officiers de police ou de l’armée se sont déjà retrouvés derrière les barreaux pour ce genre de trafic. Le plus connu d’entre eux, le colonel Christian Prinsloo, qui avait vendu 2 400 armes pour environ 120 000 euros aux gangs de la ville du Cap.

Le porte-parole de l’armée a promis une semaine d’enquête pour retrouver les 19 fusils disparus et les coupables parmi les douze soldats interpellés.

Le ministre de la police et le Parlement dénoncent une attaque contre la nation au vu du niveau de criminalité organisé qui fait presque 60 meurtres par jour.

Pour rappel, ces cinq dernières années, plus de 4 300 armes et 9 millions de munitions se sont volatilisées des armureries sud-africaines.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *