Des dizaines de personnes tuées dans la région du lac Tchad


Au moins 50 personnes ont été tuées mi décembre dernier par des membres présumés de la secte islamiste Boko Haram sur une île du lac Tchad, située à la frontière entre le Cameroun et le Tchad.

Selon Ali Ramat,  le maire de Darak dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun qui s’est confié à la BBC, les assaillants, déguisés en commerçants, ont attaqué des pêcheurs le 22 décembre dans cette région éloignée.

Toujours d’après le maire de Darak au moins 20 Camerounais font partie des victimes. Plusieurs personnes sont également portées disparues.

Les victimes seraient de diverses nationalités, dont certaines pêchaient sur le lac.

Le bilan définitif de cette attaque n’est pas encore établi. Il pourrait être révu à la hausse après la découverte fin décembre, des corps sans vie flottant dans l’eau, aux alentours de la zone de l’attaque.

Les insurgés de Boko Haram qui sont rentrés en insurrection depuis 2009 au Nigeria, ont étendu leurs activités au Tchad, au Cameroun et au Niger voisins où ils tuent et pillent.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*