Visite surprise en Syrie du président Vladmir Poutine

Photo. Illustration : A Damas, la visite de M. Poutine qui coïncidé avec le Noël orthodoxe russe a été l'occasion pour les deux dirigeants de rendre ensemble à la mosquée omeyyade, emblème de la capitale syrienne

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré mardi à Damas, son homologue Bachar Al Assad dans un contexte de vives tensions entre l’Iran et les Etats-Unis.

La mort vendredi dernier de Qassem Soleimani, un général iranien de haut rang tué en Irak par des drônes américains ne fini pas de susciter réactions et inquiétudes tant, au moyen orient, en Europe et au même delà.

Cependant, ce sujet n’aura pas été au centre de la rencontre mardi à un poste de commandement russe à Damas, la capitale syrienne entre le président Poutine et le chef de l’exécutif syrien, Assad, à en croire Dmitri Peskov, le porte parole du Kremlin qui a assuré que les deux hommes ont simplement reçu des rapports militaires sur la situation dans différentes régions de la Syrie.

Dans une vidéo publiée par l’agence de presse nationale syrienne SANA, le président russe a dit que beaucoup a été fait pour restaurer l’Etat et l’intégrité territoriale de la Syrie. “La situation n’a pas seulement changé – en fait, nous assistons à la restauration de l’État syrien, de la Syrie en tant qu’État, de l’intégrité territoriale du pays “.

Dans la même vidéo, Vladmir Poutine s’est dit préoccupé par la situation au Moyen-Orient ” qui selon lui, est en train de s’aggraver”, en référence aux récents développements de l’actualité internationale après la mort du général iranien.

A Damas, la visite de M. Poutine qui coïncidé avec le Noël orthodoxe russe a été l’occasion pour les deux dirigeants de rendre ensemble à la mosquée omeyyade, emblème de la capitale syrienne, dans la vieille ville fortifiée, où il a vu le tombeau de Jean-Baptiste, sacré pour les chrétiens et les musulmans.

Vladmir Poutine a également félicité les troupes russes basés en Syrie à l’occasion de cette fête.

L’entrée en guerre en 2015 en Syrie de la Russie a permis à l’armée syrienne au bord de la défaite de reprendre du terrain grâce en partie à l’appui aérien de la Russie. Cet appui a permis au gouvernement syrien de reprendre le contrôle de la majeure partie du pays aux mains des combattants rebelles.

Ces dernières semaines, les troupes syriennes appuyées toujours par l’aviation russe, ont pénétré dans le dernier bastion rebelle dans le nord-ouest de la province d’Idlib.

Débutée en 2011, la guerre en Syrie a fait près d’un demi-million de morts et environ 11 millions de déplacés, dont 5 millions de réfugiés à l’extérieur du pays.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*