à l’ancien vice-président catalan Oriol Junqueras, également élu au Parlement européen lors des élections de mai


Le leader catalan, Carles Puigdemont qui vit jusque-là en exile envisage un voyage en Espagne.

Mauvaise idée ou véritable défiance à l’égard du pouvoir de Madrid, l’euro député catalan qui jouit d’une certaine immunité parlementaire compte bien faire valoir ses droits en tant que tel lors de son déplacement.

Le leader catalan veut toutefois  s’assurer qu’il ne risque pas d’être arresté en raison de son nouveau statut de parlementaire européen.

Après sa première session plénière au Parlement européen à Strasbourg, en France, il a confié lundi à l’Associated Press qu’il travaille à la libération de l’ancien vice-président catalan Oriol Junqueras, également élu au Parlement européen lors des élections de mai mais incarcéré en Espagne.

Puigdemont a déclaré qu’il attend une décision du Parlement européen «dans quelques semaines» pour savoir s’il pouvait se rendre sans être arrêté.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*