Nigeria : 74 partis politiques radiés du fichier électoral

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, saluant ses partisans lors de son investiture à Abuja, au Nigeria, fin mai 2015.

La commission électorale Nigériane a radié de ses fichiers 74 partis politiques estimant qu’ils ne remplissaient pas certains critères.

Seuls, 18 partis politiques sont officiellement reconnus.

Selon les conditions imposées par les autorités, pour être officiellement reconnu, un parti doit obtenir au moins 25% des suffrages exprimés lors de toute élection au niveau fédéral, étatique ou local – ou gagner au moins un quartier lors d’une élection du gouvernement local.

Parmi les partis dissouts figure le Parti démocratique moderne (MDP) crée par des groupes de jeunes en faveur de la loi «Pas trop jeune pour courir».

Cette loi adoptée en mai 2018 a réduit à 30 ans l’âge minimum pour se présenter à l’élection présidentielle, des gouverneurs d’État et au Sénat.

Toujours selon cette même loi, toute personne désirant de siéger à la Chambre des représentants et dans les assemblées, devrait être âgé d’au moins 25 ans.

Cette loi a ainsi permis l’ex artiste Olubankole Wellington, connu sous le nom de scène Banky W, de se présenter aux élections de 2019 sous les couleurs du MDP.

Bien que battu, il avait déclaré à l’époque que ce n’était que le début du MDP.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*