Des dizaines de personnes tuées dans le nord-est du Nigeria

Au moins 30 personnes ont été tuées, des femmes et des enfants ont été enlevés lors d’une attaque imputée aux membres présumés de la secte islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigéria.

La plupart des victimes étaient des voyageurs qui ont été brûlés vifs alors qu’ils dormaient dans leur véhicule lors de l’attaque qui a visé dimanche dans le village d’Auno sur une route reliant la ville de Borno.

Depuis 2009, le groupe islamiste Boko Haram mène une insurrection au Nigéria qui a fait selon des nouveaux chiffres environ 35 000 morts et plus de deux millions de déplacés. Des centaines d’autres personnes ont été également enlevées.

Le gouvernement nigérian a déclaré à plusieurs reprises que les militants avaient été vaincus, mais les attaques se poursuivent.

Le gouverneur de l’État de Borno, Babagana Zulum, semblait visiblement ébranlé lorsqu’il a vu les corps carbonisés lors d’une visite à Auno après l’attaque de dimanche soir, rapporte le site d’information privé nigérian This Day.

Les militants sont venus dans des camions équipés avec des armes lourdes, avant de tuer, brûler et piller, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ahmad Abdurrahman Bundi, cité par l’agence de presse AFP.

Les assaillants « ont tué pas moins de 30 personnes qui sont pour la plupart des automobilistes et détruit 18 véhicules », a indiqué le bureau du gouverneur dans un communiqué.

Il a également confirmé l’enlèvement de femmes et d’enfants, mais n’a pas donné de chiffre.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *