Vers un transfert d’Omar el-Béchir à la CPI ?

Les autorités soudanaises de transition sont convenus que l’ancien président, Omar El Bechir devrait être transféré à la Cour pénale internationale (CPI) qui a délivré deux mandats d’arrêt contre lui.

En effet Omar El Bashir est poursuivi par la CPI pour génocide et crimes de guerre concernant le conflit qui a éclaté au Darfour en 2003.

Ce conflit a fait environ 300 000 morts.

Les autorités soudanaises de transition ont déclaré que l’ancien président et d’autres responsables de l’ancien régime également visés par les mandats de la Cour pénale internationale doivent être transférés à La Haye pour répondre de leurs actes.

Le gouvernement a pris cet engagement lors des pourparlers de paix entre les nouvelles autorités du Soudan et les groupes rebelles de la région du Darfour.

« La justice ne peut être obtenue si nous ne guérissons pas les blessures », a déclaré Mohammed Hassan Eltaish, porte-parole du gouvernement soudanais.

« Nous avons convenu que tous ceux qui étaient visés par des mandats d’arrêt, devraient être présentés devant la CPI. Je le dis très clairement », a-t-il ajouté.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *