Maha Zaoui, nommée responsable du rugby féminin à Rugby Afrique.


Maha Zaoui, nommée responsable du rugby féminin à Rugby Afrique.

Depuis 2005 qu’elle a découvert le rugby, Maha Zaoui, enseignante universitaire dans le management du sport vient d’être nommée pour le développement du rugby féminin sur le continent à Rugby Afrique.

Maha Zaoui n’est pas une étrangère dans le milieu. Sa nomination valide un parcours entamé depuis de longues années.

Mais le coup de pouce commence il y a trois ans lorsque, au Botswana, elle participe à un séminaire en marge du championnat d’Afrique des féminines. L’année d’après, la bourse de World Rugby lui permet d’aller encore plus loin.

Le Sentiment D’être Une Pionnière

La tâche s’annonce colossale et elle ne le cache pas. « Lorsque j’ai reçu la feuille de poste pour savoir ce que je devais faire, je me suis dit : Wouaaaoouh ! », rigole-t-elle.

« C’est un beau challenge car effectivement je vais être en quelque sorte pionnière. Avec toute notre équipe, nous allons écrire l’histoire ; ce n’est pas moi toute seule qui vais mettre en place le rugby féminin en Afrique. Nous allons l’organiser, mieux coordonner l’énergie et je me sens très fière de tout ça.

Sa nouvelle mission, en étroite ligne avec son travail dans la performance organisationnelle des fédérations sportives, Maha va la mener en étroite collaboration avec toutes les fédérations nationales qui composent Rugby Afrique.

Dans 39 fédérations du continent africain, le rugby féminin est d’ailleurs déjà en place, selon un premier audit qui mérite d’être affiné pour établir la future stratégie.

En clair, Maha ne part pas d’une feuille blanche. Mieux, son expérience à la fédération de rugby tunisienne devrait énormément lui servir.

Son Ideal Dans Quatre Ans

Suivant les grandes lignes de son mémoire, Maha n’hésite pas à se projeter dans les quatre années à venir, même si les enjeux peuvent se révéler très ambitieux.

« Pour moi, l’idéal pour le rugby féminin en Afrique dans les quatre années serait de voir un championnat d’Afrique des U16 et U18, un circuit Sevens senior (et pas uniquement un tournoi une fois par an), un championnat de rugby à XV (pour relier les quatre coins du continent), une vraie commission de rugby féminin en Afrique en termes de gouvernance et d’administration (ce qui impliquerait d’avoir un manager par fédération) et un championnat national féminin dans chaque fédération affiliée à Rugby Afrique », détaille Maha Zaoui.

Et elle l’assure avec conviction : « Dans quatre ans c’est faisable ! Ça existe déjà en partie, mais il faut mieux le fédérer et travailler ensemble. La cerise sur le gâteau serait d’avoir deux équipes féminines qualifiées pour les JO, si possible pour Paris 2024… »

©Magazine24 avec APO Group


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*