Nigeria : il faut 100 000 soldats supplémentaires pour vaincre Boko Haram

Le gouverneur de l’État du Borno dans le nord-est du Nigeria a récemment fait savoir que l’armée devrait renforcer ses effectifs pour vaincre le groupe islamiste Boko Haram.

Depuis le début de son insurrection en 2009, plus de vingt mille (20.000) personnes ont été tuées par la secte islamiste Boko Haram. Au cours de la même période, ses membres ont poussé plusieurs milliers d’autres Nigerians à abandonner leur domicile.

Au vu de ces chiffres, le gouverneur de l’Etat de Borno, l’une des régions les plus touchées par les attaques des insurgés, Babagana Zulum estime qu’il faut renforcer les effectifs de l’armée pour mettre hors d’état de nuire les combattants islamistes.

Pour M. Zulum, il faut 100 000 soldats supplémentaires, dont la moitié sera recrutée dans son État pour les neutraliser.

Au président du Comité de la Chambre des représentants chargé des questions sécuritaires, Babajimi Benson, Babagana Zulum a fait savoir à ce dernier qu’il devait rencontrer le Chef de l’Etat, Muhammadu Buhari pour discuter avec lui du recrutement massif de soldats.

M. Zulum a également décrété le 24 février journée de jeûne et de prière pour le « rétablissement de la paix » dans l’Etat.

Cette sortie du gouverneur de l’État du Borno intervient une semaine après que des habitants de la région ont hué le président Muhammadu Buhari venu présenter ses condoléances aux familles de 30 personnes qui ont été brûlées vives dans leur sommeil par des membres de Boko Haram.

En réaction, le président avait accusé les dirigeants de Borno de ne pas avoir coopéré avec l’armée fédérale pour mettre fin aux attaques des insurgés radicaux.

©Magazine24 avec BBC Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *