Coronavirus : 156 nouveaux cas enregistrés en Corée du Sud

La Corée du Sud a renforcé sa réponse d’urgence face à l’augmentation du nombre de malades atteints du coronavirus.

Alors que l’épidémie de coronavirus se propage sur leur territoire, les autorités sud coréennes tentent le tout pour éviter l’explosion des contaminations dans la région de Daegu.

Car, c’est dans cette ville du sud-est sud-coréen que deux patients atteints du coronavirus sont décédés. Les victimes sont, un marin de la marine et un officier de l’armée qui faisaient parti des 600 000 militaires sud-coréens qui se sont rendus récemment à Daegu.

Face à la multiplication des cas, le gouvernement a invité les habitants à rester chez eux.

Cette consigne des autorités sanitaires fait suite aux 52 nouveaux malades enregistrés. Ces chiffres portent à 156, le nombre total des personnes infectées par le virus.

Dans la capitale, Séoul, les autorités ont interdit les grands rassemblements au centre-ville pour tenter de lutter contre l’épidémie.

Le Premier ministre Chung Se-kyun a déclaré dans un communiqué télévisé que le gouvernement central focalisera ses efforts sur la région du sud-est du pays pour atténuer la pénurie de lits de malades, le manque de personnel médical et d’équipement.

Dans le même communauté M. Se-kyun indique « le pays est entré dans une phase d’urgence ». Selon lui, « les efforts consentis jusqu’alors visaient à empêcher la maladie d’entrer dans le pays ». « Nous allons maintenant nous concentrer sur la prévention de la propagation de la maladie dans les communautés locales. »,a-t-il ajouté.

A ce jour, plusieurs cas sont signalés à Daegu et à la à Séoul poussant les responsables gouvernementaux à admettre jeudi pour la première fois que le virus circulait dans la population locale.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’augmentation du nombre de cas en Corée du Sud ne signale pas un risque accru de pandémie mondiale.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que les nouveaux cas étaient principalement liés à des grappes d’infection existantes et connues et que les autorités sud-coréennes les suivaient de très près.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *