Nigéria : 103 personnes tuées par la fièvre Lassa


Nigéria : 103 personnes tuées par la fièvre Lassa

Les autorités Nigerianes ont indiqué jeudi qu’ au moins 103 personnes sont mortes depuis le début d’année d’une épidémie de fièvre hémorragique Lassa.

L’inquiétude s’installe au Nigéria depuis le retour ce début d’année 2020, de l’épidémie de la fièvre hémorragique Lassa.

Des inquiétudes à cause de la mort d’au moins 103 personnes et l’existence d’un premier cas confirmé enregistré à Lagos. La ville compte 20 millions d’habitants.

Selon les autorités sanitaires de Lagos, la personne infectée et diagnostiquée le 17 février est actuellement en confinement dans un hôpital.

Sur son compte Twitter, le gouvernement de Lagos a par ailleurs indiqué que “Soixante-trois personnes qui auraient pu être en contact avec le patient malade et qui pourraient avoir été infectées ont été identifiées”. “Ils font également l’objet d’une surveillance”,a-t-il précisé.

Selon le Nigeria Center for Disease Control (NCDC) au total 115 nouvelles infections ont été confirmées la semaine dernière.

Ces nouveaux cas porte 586, le nombre personnes infectées à travers le pays.

La fièvre de Lassa est endémique au Nigeria.

Appartenant à la même famille que les virus Ebola et Marburg, mais beaucoup moins fulgurante, elle se transmet par les excrétions de rongeurs ou par contact direct avec du sang, des urines, des selles ou d’autres liquides biologiques d’une personne malade.

Une fois déclarée, la fièvre est suivie d’hémorragies. L’année dernière, la fièvre a tué environ 170 personnes au Nigéria.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*