Gabon : un comité ad hoc pour repenser l’athlétisme

????????????

Une délégation d’experts de la World athletics (ex-IAAF), conduite par le Mauricien Jee Isram a rencontré à Libreville le ministre gabonais des Sports, Franck Nguema pour repenser l’athlétisme dans le pays.

Relancer l’athlétisme gabonais en examinant point par point les maux qui minent ce sport au Gabon était le sujet au centre de la rencontre à Libreville entre le ministre des Sports, Franck Nguema, une délégation d’experts de la World athletics (ex-IAAF), conduite par le Mauricien Jee Isram et le président de la Fédération gabonaise d’athlétisme (FGA), Martial Paraiso et son équipe.

Si la mise en place d’une commission ad hoc a été évoquée, elle devrait surtout permettre d’aider les autorités d’esquisser des pistes pour aider la Fédération gabonaise d’athlétisme de fonctionner normalement.

La rencontre de jeudi dans la capitale gabonaise entre le ministre Franck Nguema, la délégation d’experts de la World athletics (ex-IAAF), conduite par le Mauricien Jee Isram et le président de la Fédération gabonaise d’athlétisme (FGA), fait suite à celle organisée mercredi toujours à Libreville avec les différentes ligues affiliées à la FGA.

Prenant part à ces discussions parmi la délégation de la World athletics, le président de la zone 3, par ailleurs vice-président de la Confédération africaine d’athlétisme, Bruno Kounga a estimé que “Le fait que le Gabon soit suspendu, et que des experts soient dans le pays pour parler d’athlétisme est source d’inquiétude”.

Et d’ajouter “Nous estimons que si les règles du jeu ne sont pas respectées, nous devons passer à la vitesse supérieure. Nous sommes des sportifs et nous devons respecter les règles du sport”.

Quel avenir alors pour l’athlétisme gabonais ?

Les semaines en approche seront déterminantes pour cette discipline sportive.

©Magazine24 avec l’Union


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*