Nigéria : Une enquête pour corruption présumée vise la NFF

Le vice-président de la Fédération nigériane de football (NFF), Seyi Akinwumi, entendu dans le cadre d’une enquête pour corruption a finalement été libéré.

Seyi Akinwumi a été audionné par les enquêteurs  de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) qui enquêtent les transactions financières de la NFF.

Les enquêteurs cherchent à savoir quelle direction a pris les fonds destiné au parrainage et au développement du football.

« J’ai été interrogé, tout comme de nombreux autres dans le cadre d’une vaste enquête », a déclaré samedi M. Akinwumi niant tout acte répréhensible.

Ces trois dernières semaines, la EFCC a lancé une série d’enquêtes sur des allégations de corruption impliquant des hauts responsables de la NFF.

Mais ceux-ci continuent de rejeter tout acte répréhensible.

Le gouvernement nigérian a abandonné son dossier de corruption contre cinq responsables de l’autorité du football, dont le président Pinnick en novembre.

Mais l’EFCC et la Commission indépendante des pratiques de corruption et autres infractions connexes (ICPC) du pays poursuivent leurs enquêtes sur le NFF.

La ICPC a dans le cadre de ces enquêtes saisi des biens appartenant à de hauts responsables de la NFF en septembre 2019. Elle n’a pas encore engagé de procédure formelle contre la fédération ou l’un de ses membres.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *